TAIJISHAN "l'éventail du TAIJI"

TAIJISHAN "l'éventail du TAIJI"

L’art du maniement de l’éventail est issu de la pratique des arts martiaux chinois (WUSHU). En effet, on le retrouve aussi bien dans la branche externe du KUNG FU, que dans la branche interne du TAIJIQUAN. Il caractérise tant la beauté, l’expression et la précision du geste des arts martiaux chinois, que l’efficacité dont il pourrait faire preuve en cas de nécessité. Les mouvements de l’enchaînement alternent des phases circulaires, fluides avec des déploiements spontanés « yang », caractérisés par des « claquements » s’accordant aux mouvements des yeux « écarquillés » et des mouvements de reploiement, d’enroulement et de fermeture « yin » le plus souvent en précédant un moment de pause.

"Cet enchaînement à l'éventail est libérateur de certaines tensions ressenties dans le quotidien".

L’éventail comporte 13 lames de bambou, qui symbolisent le cumul des 8 trigrammes et des 5 éléments. Il existe plusieurs styles d’éventail. En effet, en fonction de son usage et de son application l’éventail peut se présenter sous différentes formes :

    en lames de bambou
    en lames d'acier

L’éventail active la circulation du QI et ouvre le cœur.
Il exerce l’attention, la précision et la concentration.
L’amplitude des gestes a un effet sur la respiration et les 12 méridiens principaux.

Les principales techniques à l’éventail :

    Déploiement (ouverture)
    Reploiement (fermeture)
    Enroulement à gauche
    Enroulement à droite
    Mouvement d’offrande
    Mouvement de « fendre »